Read eBook Odes dérisoires et autres poèmes – Sisnlaw.co.uk

Odes dérisoires et autres poèmes Olivier Barbarant est n Bar sur Aube lemarsFils d instituteur, il r pond pr cis ment aux ambitions scolaires de ce milieu attach comme nul autre la promotion r publicaine ancien l ve de l ENS de Fontenay Saint Cloud, agr g de Lettres modernes, Docteur s Lettres, il enseigne successivement l universit , en lyc e puis en classes pr paratoires Ses lectures et ses travaux l ont conduit admirer, non pas successivement mais conjointement, des critures aussi loign es que celles par exemple de Philippe Jaccottet et d Aragon dont il est l un des sp cialistes et dont il a dit les OEuvres po tiques dans la Biblioth que de la Pl iade ou celles de Colette et de Ma akovski, de Claudel et de Gide, comme plus lointainement de Racine et de Rabelais Il ne lui d plairait pas que ses po mes conjuguent ainsi quotidiennet et mystique, tenue classique et modernit , lan lyrique et h sitation critique, fr n sie et incertitude Comme l indique Jean Baptiste Para en pr face cette anthologie po tique, Olivier Barbarant fait entendre la riche tessiture d une voix dont le timbre est d sormais reconnaissable entre tous Si la lyrique amoureuse en est le foyer profond, c est pour inventer un nouveau chant o l treinte des corps est l acm d une pl nitude sensorielle qui se communique au langage Dans leur vitalit motive et vibratile, les versets d ploient souplement une ampleur d toffe dont le pliss est parcouru comme d un long frisson par tous les fr missements de la vie Qu il s agisse du corps d sir des gar ons, de la mat rialit du monde r el ou des raisins du langage qui s offrent tre pi tin s pieds nus, le perp tuel Orient vers lequel se tourne Olivier Barbarant est celui d une explosion de la sensation Il y a l comme le r ve d une intensit d tre o tout aurait la consistance d un fruit, o tout serait saveur et pulpe Cette intensit , la voix lyrique la d sire l g re et fluide, liquide m me Toute une vie durant j ai pris mod le sur la pluie Battue de vent toujours et qui ne brille qu effondr e Plus que tout j ai craint de m endurcir Je me r jouis de l entr e d Olivier Barbarant dans la prestigieuse collection Po sie Gallimard C est la reconnaissance amplement justifi e d une des voix lyriques les plus poignantes d aujourd hui Le recueil des Odes d risoires est tr s repr sentatif de cette po sie la fois profond ment personnelle et qui touche le plus grand nombre par les motions sensibles, sensuelles, sensorielles qui hantent ce chant Un autre recueil s intitule l gies trangl es Toujours l hommage rendu aux grandes formes du lyrisme po tique l ode, l l gie et l affirmation d un ton unique, o la douleur ou la joie s expriment avec une distance, une tenue, qui vitent le pathos ou la complaisance.. La po sie est on ne peut plus marginalis e A part les faiseurs de vers des sc nes de musiques actuelles qui se prennent pour des po tes et ont la voix au chap tre, que sait on des po tes contemporains Peu de choses h las La collection Po sie Gallimard aide d couvrir ces marginaux, authentiques artistes Olivier Barbarant en est un, un vrai de mani re si sous aragonienne Effets scolaires, langue d su te, petite m canique en auto coute Du Rostand qui est d j tr s mauvais en po sie actuelle.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *