Autoportrait de l'auteur en coureur de fond Prime – Sisnlaw.co.uk


Autoportrait de l'auteur en coureur de fond Pour Haruki Murakami, criture et jogging sont intimement li s R v lation sur une tonnante source de sagesse Haruki Murakami est un marchand de sable et de fables qui aime explorer le pays des songes pour distiller, entre chien et loup, l oeuvre la plus fantomatique des lettres japonaises Ce petit livre inattendu est un trait de sagesse la japonaise, et c est aussi la source cach e de l oeuvre de Murakami, l homme aux semelles de vent qui d vore les mots et le bitume avec la m me fringale Andr Clavel L Express duavrilIl s agit, ni plus ni moins, d un ouvrage sur la course pied Ce n est pas un coureur qui r fl chit l criture, mais un crivain qui court et analyse avec talent cette activit quotidienne dix kilom tres par jour, six jours par semaine , devenue une part essentielle de sa vie Murakami ne pense pas qu un crivain doive mener une vie d r gl e afin de pouvoir cr er D non ant cette vision st r otyp e , il affirme, dans une formule un peu curieuse Une me malsaine a besoin d un corps en bonne sant Un certain go t de la solitude a pouss Murakami vers l criture et la course pied Il ne crache pas sur la comp tition puisqu il participe un marathonkilom tres tous les ans et participe des triathlons Son souci, assure t il, n est cependant pas de battre les autres, mais de se vaincre soi m me Sur sa tombe, Murakami aimerait que figure l inscription Ecrivain et coureur On notera que le deuxi me terme est, quand m me, entre parenth ses Robert Sol Le Monde duavrilA peine douze pages de pass es, et l on apprend d j l essentiel savoir pourquoi tant de nullards continuent crire plut t que de se suicider comme la biens ance l exigerait et pourquoi tant de textes g niaux resteront jamais in crits C est que la r ussite litt raire ne se mesure ni aux prix officiels ni l estime des autres L essentiel est simplement de savoir si vos crits ont atteint le niveau que vous vous tes assign Mais la vraie question dr le et obs dante d s le premier chapitre, c est celle du d clin du corps et des muscles durcis comme une vieille gomme solidifi e apr s l effort Mick Jagger, raconte Murakami, ne pouvait imaginer de continuer chanter Satisfaction apr sans A la fin de la cinquantaine , Murakami court toujours, aussi inimaginable que cela ait pu lui para tre, lui aussi, quand il avaitans Etre vieux lui donne un sentiment d tranget , et je ne peux d cider si je suis heureux ou pas Simplement, c est une exp rience nouvelle, et les motions qui m habitent sont nouvelles galement Ecrire, courir, vieillir c est tout un Murakami fait son autoportrait en stylo vivant, courant sur la page sans autre raison que le point final Eric Loret Lib ration duavrilLes vacances id ales pour l auteur de La Course au mouton sauvage Courir au moins une heure par jour, chauss de discr tes joggings de la marque Mizuno au diable les New Balance, Puma et autres Onitsuka Tiger en coutant Clapton, les Rolling Stones ou quelque groupe des ann esqu on n a plus entendu depuis des lustres, comme les Lovin Spoonful Le nouveau livre du romancier japonais explore tous les aspects de cette activit physique qui lui appara t comme une imp rieuse n cessit , et au del , comme une authentique m taphore de la vie et de l criture Marjorie Alessandrini Le Nouvel Observateur duavrilToujours caustique et d sesp r , au plus pr s d angoisses qu il tient bride serr e, Haruki Murakami regarde ses pieds Comme dans ses romans, le sol se d robe et dans le gouffre qui soudain se creuse, on aper oit un monde meilleur, empreint de calme et de v rit Marine Landrot T l rama duavrilVoici l tonnante et athl tique confession du grand crivain japonais Haruki Murakami Autoportrait de l auteur en coureur de fond Plus il crivait, plus il lui fallait courir Il avait remarqu que l criture est d abord une affaire de rythme Empreints d une anxi t tatillonne, d une na vet maniaque et d une m lancolie insoluble, ses romans les plus fameux sont le produit d une discipline de fer qui voit Murakami courir des marathons partout sur la plan te, jusqu l puisement, ainsi qu il le confesse dans cette autobiographie la fois cinglante et d sol e o il d monte avec minutie les rouages de sa passion Jean Louis Ezine Le Nouvel Observateur dumaiAutoportrait de l auteur en coureur de fond le titre fran ais pouse au plus pr s le projet, l ambition du texte Omnipr sente ici, voqu e parfois dans ses d tails les plus prosa ques, choix du short ou du maillot, technique de la age des chaussures, la course pied n y est pourtant que l objet d une longue m taphore sur l criture, et sur la vie Murakami avait pourtant l exp rience d une vie tr s sociale, puisqu il tenait un club de jazz Mais en , trente trois ans, il eut la r v lation de son envie d crire Sa d couverte de la course pied date de la m me poque, et dans son esprit les deux activit s sont indissociables Il ne s agit pas pour lui d un renoncement au monde mais d une fa on de donner corps des tendances r v latrices de son tre le plus profond Dans les parcours de marathons, une ligne peinte en bleu symbolise le trajet id al, celui qui correspond au plus pr s la distance pr cise de l preuve Haruki Murakami crit et court Il suit la ligne bleue Philippe Delerm Le Figaro dujuinCe texte fait r f rence l dition BrochDe la course l criture, il n y a qu une foul e que Murakami nomme la vitalit Pour s astreindre une discipline d crivain, l auteur a vendu son club de jazz, arr t de fumer, commenc courir, inlassablement, tous les jours Journal, essai, loge de la course pied, au fil de confidences in dites, Murakami nous livre une m ditation lumineuse sur la vie Un trait de sagesse la japonaise, et c est aussi la source cach e de l oeuvre de Murakami, l homme aux semelles de vent qui d vore les mots et le bitume avec la m me fringale Andr Clavel, L Express Traduit du japonais par H l ne Morita


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *