[ Audiobooks ] Un premier amour et autres histoires Author Maxime Gorki – Sisnlaw.co.uk

Un premier amour et autres histoires Extrait de la pr face Publi s en Russie de 1895 1924 les sept r cits qui composent ce recueil sont centr s sur la question des femmes Ce ne sont pas des oeuvres directement engag es dans les combats id ologiques et politiques comme le sont Les Contes d Italie ou La M re Ils ne sont pas non plus con us pour permettre une prise de position du haut de laquelle Gorki d voile un aspect de la r alit comme il le fait dans Confession, dans Enfance ou En gagnant mon pain Il n abandonne pas pour autant la r a lit sociale russe qu il conna t si bien mais il s oriente vers des mat riaux plus intimes qui appartiennent sa vie, ses souvenirs, cherchant faire parler des incertitudes qui le tourmentent depuis longtemps et sont un aspect moins connu, voire m connu de sa personnalit Il faut prendre en compte cette caract ristique pour bien comprendre tous les aspects de l crivain de combats qu il fut Car cet h ritier des romanciers et critiques progressistes du XIXe si cle est d abord un tre de grande sensibilit Ce qui ne signifie pas que sa pens e et ses convictions ne soient pas fortes, comme le montre sa vie Mais tout lui vient d abord et naturellement sous la forme d impressions, de sensations, de sentiments qui mettent jour les ressorts profonds des tres, qu il s agisse de lui ou des autres Pour lui, ceux ci sont r ussis et vrais, en litt rature, dans la mesure o ils sont profond ment sentis par l auteur Dans le cas contraire on n obtient qu un squelette sans chair, sans vie Gorki nous entra ne ainsi tr s loin dans la compr hension de ses personnages, m me quand il n prouve aucune sympathie pour eux C est le cas, par exemple, du h ros d un de ses romans, Une Vie inutile, qui se fait indicateur de police Le titre indique d ailleurs que l objectif est davantage de d plorer la destruction des perspectives offertes par la vie que de d noncer le r le abject auquel le personnage s est r sign Mais Gorki prouve t il en v rit beaucoup plus de sympathie pour Laure, l h ro ne de Servitude amoureuse Certes, elle n marge pas la police Elle est simplement une petite actrice de th tre de province qui r ve d une vie en forme de f te perp tuelle, qui se perd dans ses pu rils fantasmes de gloire et entra ne dans le malheur l amoureux conduit, incapable de s imposer ou de reprendre sa libert La beaut de Laure n est pas lib ratrice, elle ne cr e pas de relations profondes, elle se transforme vite en moyen d asservissement Captifs de cette beaut , les hommes font d elle une femme objet et, pour son malheur, Laure accepte ce r le Elle croit leur tenir la drag e haute alors qu elle s enfonce dans la d pendance La description de l go sme de l actrice est pr cise, mesur e autant qu implacable, sans jamais approcher de la charge et on sent dans ce r cit une certaine tendresse pour l h ro ne et sa faiblesse Car la sensibilit de Gorki est bien le ressort premier de son int r t pour les tres, hommes ou femmes.Publi s en Russie de 1895 1924 les sept r cits qui composent ce recueil sont centr s sur la question des femmes Ce ne sont pas des oeuvres directement engag es dans les combats id ologiques et politiques comme le sont Les Contes d Italie ou La M re Ils ne sont pas non plus con us pour permettre une prise de position du haut de laquelle Gorki d voile un aspect de la r alit comme il le fait dans Confession, dans Enfance ou En gagnant mon pain Il n abandonne pas pour autant la r alit sociale russe qu il conna t si bien mais il s oriente vers des mat riaux plus intimes qui appartiennent sa vie, ses souvenirs, cherchant faire parler des incertitudes qui le tourmentent depuis longtemps et sont un aspect moins connu, voire m connu de sa personnalit Il faut prendre en compte cette caract ristique pour bien comprendre tous les aspects de l crivain de combat qu il fut.


1 thoughts on “Un premier amour et autres histoires

  1. Carnets de SeL Carnets de SeL says:

    Ce recueil de 7 nouvelles r v le Maxime Gorki sous un autre jour, non pas seulement l crivain engag , mais surtout l homme sensible Dans La M re , il manifestait ainsi son attachement aux femmes, montrait qu il en observait le sort et en admirait le courage et l a


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *