Prime Un été avec Homère – Sisnlaw.co.uk

Un été avec Homère Un Et avec Hom re ou l Iliade et l Odyss e comme on ne vous les a jamais racont es Un voyage entre la mythologie et le monde d aujourd hui, rudit, pique, drolatique, poustouflant L Iliade est le r cit de la guerre de Troie L Odyss e raconte le retour d Ulysse en son royaume d Ithaque L un d crit la guerre, l autre la restauration de l ordre Tous deux dessinent les contours de la condition humaine Troie, c est la ru e des masses enrag es, manipul es par les dieux Dans l Odyss e on d couvre Ulysse, circulant entre les les, et d couvrant soudain la possibilit d chapper la pr destination Entre les deux po mes se joue ainsi une tr s violente oscillation mal diction de la guerre ici, possibilit d une le l bas, temps des h ros de c t l , aventure int rieure de ce c t ci Ces textes ont cristallis des mythes qui se r pandaient par le truchement des a des dans les populations des royaumes myc niens et de la Gr ce archa que il y aans Ils nous semblent tranges, parfois monstrueux Ils sont peupl s de cr atures hideuses, de magiciennes belles comme la mort, d arm es en d route, d amis intransigeants, d pouses sacrificielles et de guerriers furieux Les temp tes se l vent, les murailles s croulent, les dieux font l amour, les reines sanglotent, les soldats s chent leurs larmes sur des tuniques en sang, les hommes s tripent et une sc ne tendre interrompt le massacre pour nous rappeler que les caresses arr tent la vengeance Pr parons nous nous passerons des fleuves et des champs de bataille, nous serons jet s dans la m l e, convi s l assembl e des dieux, nous essuierons des temp tes et des averses de lumi re, nous serons nimb s de brumes, p n trerons dans des alc ves, visiterons des les, prendrons pied sur des r cifs Parfois, des hommes mordront la poussi re, mort D autres seront sauv s Toujours les dieux veilleront Et toujours le soleil ruissellera et r v lera la beaut m l e la trag die Des hommes se d m neront pour mener leurs entreprises mais derri re chacun d eux, un dieu veillera et jouera son jeu L Homme sera t il libre de ses choix ou devra t il ob ir son destin Est il un pauvre pion ou une cr ature souveraine Les po mes auront pour d cor des les, des caps et des royaumes dont un g ographe, Victor B rard, effectua dans les ann esune tr s pr cise localisation La Mare Nostrum est ce haut lieu d o a jailli l une des sources de notre Europe, qui est la fille d Ath nes autant que de J rusalem Mais une question nous taraude D o viennent exactement ces chants, surgis des profondeurs, explosant dans l ternit Et pourquoi conservent ils nos oreilles cette incomparable familiarit Comment expliquer qu un r cit deans d ge, r sonne nos oreilles avec un lustre neuf, un p tillement aussi frais que le ressac d une calanque Pourquoi ces vers paraissent ils avoir t crits pas plus tard qu aujourd hui, par un tr s vieux po te la jeunesse immortelle, pour nous apprendre de quoi seront fait nos lendemains En termes moins lyriques Hom re est le seul ma tre en la mati re d o provient la fra cheur de ce texte Pourquoi ces dieux et ces h ros semblent malgr la terreur qu ils inspirent et le myst re qui les nimbe, des tres si amicaux Sylvain Tesson est notamment l auteur aux Equateurs du Petit trait sur l immensit du monde et d Une tr s l g re oscillation

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *